Logo

Un autre article sur Nohant Vie dans la Nouvelle République

Aujourd’hui, 17 mars 2016, le journal La Nouvelle République évoque à son tour l’association Nohant Vie avec comme titre “Longue Vie à Nohant Vie

 A Nohant, ce ne sont pas les associations qui manquent : l’Amicale des anciens élèves de Nohant-Vic, la Société des Gâs du Berry, l’Association pour la sauvegarde de l’église Saint-Anne, le comité des fêtes de Nohant-Vic, Les Amis de George Sand, ou encore Musique au Pays de George Sand.

 

En fallait-il une nouvelle ? Sans aucun doute, au vu de l’engouement suscité par l’apparition de la petite nouvelle : Nohant Vie. « Refaire de Nohant un lieu de création, un carrefour des arts et des artistes », comme à l’époque de George Sand, tel est l’objectif de Nohant Vie, selon son président, Jean-Paul Farges. Et ce, en s’appuyant sur les forces en présence. Ainsi, Nohant Vie se donne pour vocation de regrouper toutes les associations existantes sous forme de collectif. Née le 1er décembre dernier, elle a tout de suite fédéré de nombreux partenaires. Les politiques ont, eux aussi, suivi. « Dès que vous m’avez parlé de ce projet, j’ai dit oui », a tenu à rappeler le président du conseil départemental, Serge Descout, lors d’une présentation officielle de l’association, mercredi, à l’Auberge de la Petite Fadette, à deux pas de la maison natale de George Sand.

 

 « Valençay et la Haute-Touche figurent respectivement aux première et sixième places des sites préférés des Français d’après le magazine Ça m’intéresse. Il ne faut pas en rester là. Il faut aussi faire connaître Nohant », appuie Serge Descout qui est intervenu pour aider financièrement l’association. « Quand on a une nouvelle association qui se crée, il faut inscrire une ligne budgétaire pour la perdurer. C’est ce que j’ai fait. » Au-delà de fédérer, Nohant Vie veut créer. Un projet de « théâtre musical », intitulé Noces romantiques chez George Sand, est en cours d’élaboration, révèle Jean-Paul Farges. Écrit par Jean-Yves Clément et mis en scène par Steve Suissa (1), pour trois comédiens professionnels dont Francis Huster et Lola Dewaere, il se tiendrait le premier week-end de juillet, au domaine de George Sand. « Chaque année, nous voulons proposer une création originale théâtre et musique, avec une ou plusieurs têtes d’affiche, à prix modiques pour le public. » Mais pour le moment, rien n’est sûr. « Cela représente un très gros budget. Le compte n’y est pas encore. Nous nous donnons jusqu’au 15 avril. » Une chose est sûre : Francis Huster a réservé ses dates et a refusé nombre de festivals pour pouvoir venir. C’est un vibrant appel qui a été fait, mercredi, à la Petite Fadette, pour que tous rendent ce festival possible. « La culture est essentielle pour toutes les générations. Elle est la seule arme pour combattre le mal par le bien. C’est ce genre de projets pour lesquels il faut mettre toute son énergie, dans un lieu qui est authentique. Je promets d’y mettre toute ma force », a conclu Steve Suissa, applaudi par l’assemblée de partenaires invités.

 

 (1) Jean-Yves Clément est, entre autres, le fondateur du festival Les Lisztomanias de Châteauroux. Steeve Suissa est réalisateur, metteur en scène, producteur, acteur, et scénariste ; il met en scène, en ce moment, le spectacle de Michel Drucker, « Seul avec vous ».

 

Nohant-Vic. Une nouvelle association voit le jour. Ou plutôt, un collectif réunissant toutes les associations existantes, avec plein de projets en tête.

 

Emmanuel Robin

Laisser un commentaire

Email (celle-ci ne sera pas publié)

86 + = 95

ABONNEZ-VOUS AUX ALERTES !
Vous souhaitez être alerté lorsqu'un nouvel article
est mis en ligne
Alors laissez ici votre adresse email